Secteur de la Prairie (1)

Secteur de la Prairie en août 2015 pendant la première phase des travaux (Google street view)

En 2016 comme depuis le début du mandat que vous nous avez confié, nous serons au travail pour améliorer notre cadre de vie et faire en sorte qu’aucun Villebonnais ne soit laissé pour compte, en associant largement à nos projets l’ensemble des habitants, quelles que soient leurs convictions. Cette façon ouverte de travailler se concrétise par exemple dans la très vaste opération de renaturation du secteur de La Prairie.

Cet espace de 30 hectares s’étend du Centre commercial Villebon 2 jusqu’à la limite de Saulx-les-Chartreux, entre l’Yvette et la rue de la Prairie (RD 118).

Il est aujourd’hui constitué de remblais inertes d’une hauteur de 5 à 7 mètres au-dessus du niveau de la rivière. L’ensemble des terrains appartient à quelques propriétaires privés.

Le Schéma Directeur de la Région Ile-de-France y a interdit toute construction, ce qui nous a conduits à les classer en N (zone naturelle inconstructible) au PLU de la Commune. Nous avons ensuite mené des négociations avec une entreprise de travaux publics d’Ile-de-France spécialisée dans le stockage de terres issues des chantiers de la Région (Métro Express par exemple).

Aujourd’hui, une grande partie des terrains a été acquise par ladite entreprise qui a commencé à y apporter de la terre issue de chantiers voisins. Le paysage sera totalement remodelé et destiné à être boisé et planté dans les prochaines semaines pour sa première phase : prairies fleuries, arbres adaptés au milieu, haies, lisières et autres chemins de promenade feront de ce site aujourd’hui ingrat et inaccessible un lieu de respiration exceptionnel pour tous les amoureux de la nature, en liaison avec la promenade de l’Yvette et le lac de Saulx-les-Chartreux. Les chemins seront tous accessibles aux personnes à mobilité réduite.

Une fois l’ensemble réalisé, le site sera cédé gratuitement à la Commune.

Cette très vaste opération est gouvernée par un Comité de pilotage auquel sont associés, aux côtés de la Municipalité, les entreprises prestataires, les associations environnementales locales, les élus de la Minorité, les communes riveraines, le Syndicat de l’Yvette. Chacun peut y apporter sa compétence et sa vision du projet, ce qui ne manque pas de l’enrichir.

Dès 2016, une ferme pédagogique implantée sur l’ancien hippodrome viendra compléter ce lieu de rencontre avec la Nature en offrant à des personnes très éloignées de l’emploi un chemin vers l’insertion professionnelle.

Un bel exemple de réalisation utile à tous, conduite dans l’écoute et le dialogue.