69644157_506414869928963_7486600177042587648_n

Villebon maintient un niveau de dépenses d’équipement très élevé, tout en réduisant son endettement (baisse de 25 % du montant de la dette sur les cinq dernières années). Voici quelques exemples de réalisations en 2018 et de prévisions pour 2019.

Quelques exemples de dépenses d’équipement en 2018

Il existe 10 secteurs d’activité dans lesquels les Communes sont amenées à investir chaque année, plus ou moins en fonction des besoins et des années : l’administration locale, la sécurité, le scolaire, la culture, les sports et jeunesse, l’intervention sociale et la santé, les services « famille » (crèches, personnes âgées), le logement, l’aménagement et services urbains et enfin l’action économique.

En 2018, il ressort des chiffres du compte administratif que le montant total des investissements consacrés aux équipements a été de 5.797.019,06 € (hors remboursement des emprunts d’investissement).

Ce montant de dépenses d’équipement représente 520,71 € par habitant, soit plus du double de la moyenne nationale pour la strate de communes à laquelle appartient Villebon (247 €/habitant).

Le premier poste de dépenses d’équipement à Villebon aura été la jeunesse et sport, avec 3.024.436,73 €, soit 52,17 % des dépenses d’équipement. L’essentiel de ces sommes correspond aux travaux de requalification des gymnases Mermoz et Terray. A noter également les travaux de rénovation du stand de tir (26.752,72 €) et des courts de tennis (15.143,25 €).

Le second poste de dépenses d’équipement le plus important en 2018 aura été le scolaire, avec 917.393,11 €, soit 15,83 % des dépenses d’équipement. Ces sommes auront été consacrées, pour l’essentiel, à la modernisation et à la mise en accessibilité pour les personnes à mobilité réduite des bâtiments scolaires.

Le troisième poste de dépenses d’équipement le plus important : l’aménagement et les services urbains (735.185,88 €, soit 12,68 % des dépenses d’équipement). Ces dépenses correspondent pour l’essentiel à des achats de terrains par la Ville sur le territoire communal, afin d’anticiper les besoins futurs en foncier pour nos services publics, notamment en ce qui concerne des secteurs préservés comme l’enfance et le social.

Citons également les 116.102,28 € consacrés aux crèches (matériels et travaux) ainsi que les 49.441,27 € investis pour la rénovation de la cuisine de la Résidence pour Personnes Agées (RPA).

Les réalisations de 2019

En 2019, les principaux chantiers concernent la réfection lourde de plusieurs rues du quartier Suisse : Neuchâtel EST, Helvétie, Constant Troyon, La Brière, Mont-Blanc ; la poursuite du plan pluriannuel de mise aux normes des bâtiments publics, la construction du nouveau cabinet médical  de La Roche.

Une partie importante du budget d’investissement (38 %) est également consacrée aux acquisitions de foncier pour la réalisation de très importants projets :  construction d’une nouvelle crèche dans le quartier de La Roche, extension future du Conservatoire et création de nouveaux parkings, terrain pour le futur Centre Technique Municipal, terrain pour le futur projet CAP VILLEBON en direction d’adultes handicapés.

La flotte automobile communale sera partiellement renouvelée avec l’acquisition de 10 véhicules moins polluants.

Enfin, dans un souci de modernisation constante du service public, le parc informatique sera comme chaque année en partie renouvelé et modernisé.

Un PS villebonnais qui n’a aucune critique de fond à formuler contre les décisions budgétaires de la majorité… mais qui vote contre

C’est lors du Conseil du 20 décembre 2018 que l’équipe municipale a présenté le budget  prévisionnel pour 2019. Après cette présentation, le PS villebonnais n’a trouvé aucune critique de fond à formuler et, surtout, n’a présenté aucun projet alternatif.

Tout juste a-t-il demandé des éclaircissements sur des détails de forme, que les élus de la majorité leur ont immédiatement apportés. Pourtant, en dépit de cette absence de critique, les 4 élus du PS villebonnais ont voté contre ce budget.

On notera également que, lors du Conseil du 23 mai 2019 au cours duquel a été présenté le compte administratif 2018 (c’est-à-dire les chiffres effectivement réalisés et non pas les chiffres prévisionnels), la seule question que le PS a trouvé à poser portait sur… le contour du terrain du futur EHPAD, soit une interrogation totalement hors sujet, et à laquelle le Maire a tout de même répondu. Là encore, malgré l’absence de motif d’opposition, le PS a refusé d’approuver ce compte administratif.

Ces exemples, pris parmi d’autres, révèlent que l’opposition du PS villebonnais aux décisions budgétaires prises par la majorité municipale n’est en réalité pas fondée sur un désaccord de fond argumenté mais sur une vieille logique de parti politique.

Crédit photo : Romain Millard